18 ans !
RssFacebook

Isabelle David, piano

Louée pour sa « virtuosité poétique et flexible » (Hannu-Ilari Lampila, Helsingin Sanomat), Isabelle David a été invitée en tant que soliste avec l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Torùn (Pologne), l’Orchestre Symphonique de Longueuil, le Newfoundland Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, l’Orchestre symphonique des musiciens du monde, l’Orchestre symphonique de Drummondville, l’Orchestre de chambre de Longueuil et l’Orchestre des jeunes de Fribourg (Suisse), entre autres.

Lauréate de nombreux concours et bourses, elle a notamment remporté le Borromeo String Quartet Guest Artist Award (États-Unis), le 1er prix au Concours de Musique Hélène-Roberge, le 1er prix et le prix de l’Artiste la plus prometteuse au Concours national de piano de la FCAPM, le 1er prix et Grand Prix au Concours de Musique du Canada, le 2e prix au concours Standard Life de l’Orchestre symphonique de Montréal, le 1er prix au Concours de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, ainsi que des bourses de la Fondation Hnatyshyn et de la Fondation Père Lindsay. Cette année, elle a été nommée demi-finaliste au Concours international de Seattle et finaliste au Tremplin international du Concours de musique du Canada.

Isabelle a obtenu son baccalauréat de l’Université McGill, où on lui a attribué les bourses Schulich, Dorothy Morton, Anna Paull Gertler et le prix Phyllis Reeves. Boursière du Conseil des Arts du Canada, elle a fait ses études de maîtrise au New England Conservatory (Boston) avec Gabriel Chodos. Gagnante d’une bourse Joseph-Armand-Bombardier du Programme de bourses d’études supérieures du Canada, elle poursuit actuellement son doctorat à l’Université de Montréal dans la classe de Jean Saulnier. Sa thèse porte sur le corpus pianistique du compositeur québécois Auguste Descarries.